Blog basse play-music.com

page 29

Soudures de basse et batterie

Publié le 21/01/2013

La basse et la batterie étant les garants du groove et de l'assise, leur complicité est essentielle au sein de n'importe quel groupe ou formation musicale.

Nous verrons ici comment la basse peut progresser en parallèle avec la batterie, c'est-à-dire être construite à partir de soudures (accents communs qui unissent la basse et la batterie) pour mettre en avant l’osmose parfaite entre les 2 instruments. 

Voici donc ce que l'on peut considérer comme la soudure parfaite. On peut d'ailleurs constater visuellement l’analogie des parcours entre la basse et la batterie :

Ecoutez l'enregistrement correspondant pour vous rendre compte à quel point c'est flagrant :

Analysons maintenant ce qui se passe…

Dans la 1ère mesure, le 1er temps est identique. Sur le 2ème, on conserve les temps fort et la 4ème double croche seulement, car il aurait été de très mauvais goût de jouer les 4 double croche comme la basse. Dans une soudure, il est conseillé de ne mettre en avant que les accents fondamentaux, et uniquement ceux là : la caisse claire placée sur la 4ème double croche du 2ème temps appelle les 2 croches du 3ème temps.

Dans la 2ème mesure, les 1er et 4ème temps sont soudés alors qu’au milieu (2ème et 3ème temps), il se passe également une soudure, mais qui n’est cette fois pas parfaite. Sur le 2ème temps, la batterie marque l’after-beat (en général sur les temps faibles, 2 et 4, de la mesure), grâce à la caisse claire sur la 2ème double croche puis la grosse caisse sur la dernière double croche de la basse. C’est l’osmose ! Elle enchaîne ensuite les 2 doubles croches du 3ème temps.

Conclusion : nous avons bien là une réelle soudure !

Cet exemple n'étant qu'un parmi bien d'autres possibles, vous êtes maintenant invité à travailler la méthode dédiée intégralement aux grooves basse et batterie, qui en comporte des tonnes… avec ou sans soudures !

Travail des nuances à la basse

Publié le 24/12/2012

Dans ce petit cours de basse, nos allons mettre l'accent sur le jeu des nuances à la basse, entre notes longues et notes courtes.

Bien souvent, la différence entre une ligne qui groove et une autre plus terne, se fait par le biais de nuances entre des notes qu'on laisse durer et d'autres que l'on vient littéralement piquer (jeu staccato). Cette façon d'aborder les notes apporte au jeu tout son relief.

Dans l'exemple qui suit, les notes longues sont indiquées par un petit trait horizontal alors que les notes piquées le sont par le biais d'un simple point.

Sachez que lorsque vous piquez les notes, c’est la main droite qui impose une attaque plus importante. La main gauche ne change pas sa manière de plaquer ces mêmes notes.

Dans notre exemple, figurent également des notes mortes qui viendront se conjuguer avec les notes piquées et les notes longues. Question d'ajouter un peu de difficulté… En ce qui concerne ces notes mortes, l’attaque à droite se fait sèche, comme pour jouer les notes piquées, à la différence que la main droite se soulève légèrement pour que le risque d’entendre la note placée sous la main gauche à ce moment-là s’annule.

Utilisez le cadre à gauche de la partition, qui présente la formule rythmique, pour travailler les nuances séparément à partir d'une seule et même note de votre choix. Travaillez lentement au départ pour bien assimiler la formule, et une fois celle-ci parfaitement maîtrisée, jouez-la avec les notes proposées dans la partition.

Aidez-vous évidemment de l'enregistrement pour mettre en place cet exemple :

Faites tourner ce groove en boucle durant plusieurs minutes pour bien vous en imprégner. Puis essayez de changer de formule, intervertissez les notes longues et courtes, le placement des notes mortes dans la ligne...

Pour travailler les nuances, il est vivement conseillé d'aborder la vidéo didactique Travail technique de la basse dans laquelle il est très largement question du sujet, notamment lors du travail de la main droite.

La méthode dédiée aux techniques pour la basse aborde également le sujet, ainsi que bien d'autres d'ailleurs.

Basse blues et gamme pentatonique

Publié le 26/11/2012

On le sait bien, gamme pentatonique et musique blues font particulièrement bon ménage. Le groove proposé ici n'en est qu'une preuve supplémentaire…

Les gammes pentatoniques sont effectivement omniprésentes dans le style blues à la basse, tant en accompagnement qu'en improvisation.

Le groove proposé ci-dessous en est issu directement. Mais s'agit-il de la gamme pentatonique mineure ou de la gamme pentatonique majeure ? Eh bien nous dirons que le groove est en Mi pentatonique mineur… mais joué sur la position de Sol pentatonique majeur.

Rappelons au besoin qu'à toute gamme pentatonique majeure correspond une gamme pentatonique mineure située 1 ton 1/2 au-dessous de celle-ci. Ce rapport entre les gammes s’appelle la «relativité».

Ainsi, et en prenant l’exemple qui nous intéresse ici, la gamme de Mi pentatonique mineure est la relative mineure de la gamme de Sol pentatonique majeur. A l'inverse, Sol pentatonique majeure est la relative majeure de Mi pentatonique mineure. Il s’agit bien des mêmes notes, mais chacune des deux gammes démarre sur une note différente.

Parlons un peu du rythme également car cet exemple n'est pas des plus simples à mettre en place. Notamment au niveau des temps 2 et 3 puisqu'on joue une note morte sur la deuxième double de ces temps, suivie d'une note réelle. Mais le groove est à ce prix… Heureusement, les deux mesures utilisent exactement le même motif rythmique.

Par ailleurs, il faudra interpréter les doubles croches en shuffle… et ça swinguera tout seul.

Ecoutez l'enregistrement correspondant qui vous aidera assurément à mettre en place cet exemple à la fois bluesy et groovy :

Pour en savoir davantage sur le blues et les gammes pentatoniques, intéressez-vous donc à la méthode intitulée La basse blues en 3D qui vous dévoilera tous les secrets du style. Enfin, si vous avez des problèmes de mise en place, une bonne méthode de rythme vous permettra de perfectionner cet aspect essentiel du jeu de basse.

Avez-vous téléchargé le cours de basse gratuit du mois ?