Blog piano play-music.com

page 33

L'accord 7ème pour le piano blues

Publié le 30/10/2012

Ce petit cours de piano a pour vocation de vous faire découvrir l'accord de 7ème (ou septième de dominante), omniprésent en blues notamment.

On sait qu’un accord parfait est constitué d’une tonique (qui donne son nom à l’accord), d’une tierce et d’une quinte. A cela on peut rajouter une, deux ou trois notes, voire plus !

Dans le cadre de l'accord 7ème (noté X7), on se contentera de rajouter à cette triade (accord parfait) une 7ème. En effet, un accord étant constitué d’un empilement de tierces, la première note que l’on ajoute logiquement à un accord parfait est sa 7ème. Cette dernière peut être soit majeure, soit mineure (ou septième de dominante), soit diminuée.

Dans le cas de l'accord 7ème, on ajoutera une 7ème mineure (7m) à une triade majeure (tonique, tierce majeure et quinte juste) :

Sur la portée, et en choisissant Do comme tonique de l'accord, on obtient donc les notes Do, Mi, Sol et Sib (Do7 ou C7)...

… dont voici l'enregistrement :

Cet accord étant celui dont le blues se régale le plus, je vous invite maintenant à jouer la grille de blues, telle que nous l'avons vue dans l'article dédié à ce sujet, mais en utilisant cette fois l'accord 7ème, transposé évidemment comme il se doit.

Pour approfondir vos connaissances des accords, et notamment des accords 7ème, deux ouvrages sont largement recommandés : L'accompagnement au piano en 3D et Accompagnement au clavier. Et pour en savoir davantage sur le blues, intéressez-vous donc aux deux méthodes qui sont intégralement consacrées au style, en l'occurrence Initiation au piano blues et Pratique du piano blues.

Passage du pouce au piano sur gammes et arpèges

Publié le 16/10/2012

Le passage du pouce est l'une des principales difficultés techniques que rencontre le pianiste, et notamment lorsqu'il s'agit de jouer des gammes ou arpèges.

En effet, le fait de jouer des arpèges ou des gammes au piano engendre de grands déplacements tout au long du clavier, ce qui fait inévitablement appel à la technique de passage du pouce, que ce soit après les doigts 2, 3 ou même 4.

N'oubliez pas, tout d'abord, que seuls les doigts doivent bouger. Le poignet reste souple et perpendiculaire au clavier. Evitez les contorsions en tout genre, la main doit se placer face au clavier et dans le prolongement de l'avant-bras. Enfin, veillez à ce que les doigts génèrent tous le même volume sonore… car on a souvent tendance à "écraser" le pouce du fait qu'il s'agit du doigt le plus fort.

L'exemple suivant vous indique les doigts à utiliser, tant à l'aller qu'au retour. Il vous suffit donc de respecter ces doigtés à la lettre !

Comme vous pouvez le constater, la première portée présente la gamme de Do majeur alors que la seconde propose l'arpège correspondant, avec des écarts forcément plus importants.

Le passage du pouce ne doit pas s'entendre… alors écoutez-vous attentivement pour vous en assurer ! Décortiquez le mécanisme de chaque doigt avant de chercher à appréhender l'exercice dans sa globalité... et travaillez à tempo lent au départ.

L'enregistrement correspondant à cet exercice est à votre disposition :

Adoptez alors la même démarche sur d'autres gammes et d'autres arpèges.

Pour travailler le passage du pouce, la série des cours multimédia Le passage du pouce - Niveau facile et Niveau moyen vous y aidera largement. Tout comme la méthode dédiée intégralement aux techniques pour le piano ou encore la vidéo pédagogique axée sur la technique pour le clavier.

Grille de blues en Ré & playback pour piano

Publié le 02/10/2012

Maîtriser la grille de blues est un "must" pour tout pianiste qui se respecte. Ainsi, quels que soient vos styles de musique préférés, il est impossible de faire l'impasse sur ce sujet brûlant.

La grille de blues est évidemment le support harmonique du blues mais aussi une base commune à bien d'autres styles qui s'en sont copieusement inspiré.

La structure type d’un blues s'étale sur 12 mesures, et utilise les degrés I, IV et V de la gamme majeure harmonisée. Détaillons un peu...

Un Blues est toujours composé de 3 accords, l’un sur le 1er degré de la tonalité (I°), l’autre sur le 4ème degré de la tonalité (IV°), soit 2 tons 1/2 au-dessus et le dernier sur le 5ème degré (V°), soit 3 tons 1/2 au-dessus du 1er degré. Ce qui nous donne en Ré, à titre d'exemple : Ré, La et Sol.

Ces trois accords (qui peuvent être majeurs ou septièmes) se répartissent selon la grille de 12 mesures bien spécifique exposée ci-dessous, tout d'abord en Ré majeur (à gauche) puis en terme de degrés (à droite).

Pour l’anecdote, la 2nde mesure reprend souvent un accord du IVème degré pour “casser” la monotonie des 4 premières mesures originellement basées sur l’accord du Ier degré.

Dans le même ordre d'idée, le turnaround (gimmick harmonique sur les deux dernières mesures de la grille) propose un rappel du Vème degré à la dernière mesure du cycle pour relancer plus efficacement la grille.

Pour vous permettre de vous essayer sur cette grille, que ce soit en improvisation ou en accompagnement au piano, la voici donc en version playback longue durée, soit près de 4 minutes :

Si le blues a votre préférence, alors consultez donc les deux méthodes qui sont intégralement consacrées au style : Initiation au piano blues et Pratique du piano blues.

Et si vous souhaitez d'autres playbacks pour vous exercer à jouer du blues au piano, vous trouverez sur le site des tas de playbacks à télécharger dans le style blues : boogie woogie, blues rock, chicago blues, modern blues, shuffle...

Avez-vous téléchargé le cours de piano gratuit du mois ?