Blog piano play-music.com

page 40

Cours gratuit du mois : Avec une main gauche mélodique au piano

Publié le 12/03/2014

Ce nouveau cours gratuit va être l'occasion de jouer du piano "différemment", avec un accompagnement à la main droite et une mélodie à la main gauche.

On commence tout de suite par la vidéo, qui expose en son et en images tout le contenu de l'exemple, permettant ainsi de découvrir le travail de la main droite comme celui de la main gauche, la coordination des gestes et bien sûr la mise en place rythmique de l'ensemble.

Une nouvelle fois, on est à la lisière entre l'approche technique du piano et le jeu purement musical d'un accompagnement.

On passe tout de suite à la partition, et plus précisément aux 13 premières mesures de cette étude un peu particulière :

A écouter comme ça, on ne voit pas vraiment bien où se situe la difficulté de cet exemple. Et pourtant, il est plus délicat à jouer qu'il n'y paraît. Et ce pour une raison essentielle : la main droite tient ici le rôle habituellement réservé à la main gauche, et inversement. Mais "habituellement" ne signifie pas "systématiquement". Il est donc important de pouvoir donner un peu de liberté à ces deux mains, en leur permettant d'assurer dans toutes les situations de jeu...

La main droite, tout d'abord, propose un mouvement de "lancer de doigts". Le pouce assurant la note du bas, et ce dernier étant opposable, il faudra amorcer ce mouvement de "lancer" pour toutes les autres notes, et donc les autres doigts. On obtient au final un motif de 8 notes en croches très répétitif. On se contentera en effet de le décaler sur le clavier à partir de la mesure 11, avant de revenir à la position initiale un peu plus tard. Votre travail commence donc par là : vous mettre ce motif sous les doigts de façon à ce qu'il devienne un véritable automatisme.

Et ce afin de pouvoir vous concentrer pleinement sur la main gauche qui va assurer la mélodie. Celle-ci n'étant pas habituée à ce rôle, l'interprétation sera donc peu évidente, malgré une mélodie très simple, avec des valeurs longues (ronde, blanche) et un motif (noire pointée/croche/noire/noire) assez répétitif. Là encore, il sera préférable de travailler la mélodie séparément avant de vouloir la coordonner avec son accompagnement (la main droite).

Ce n'est que par la pratique de ce type de jeu qu'on arrive à donner un peu de liberté à une main qui en vaut bien une autre… et réciproquement !

L'exemple enregistré en vidéo va au-delà des 13 mesures présentées sur la partition… ce sera donc à vous de relever les 17 mesures suivantes afin de compléter l'exercice, en vous aidant de la vidéo, bien sûr ! Mais pas de panique car si vous avez bien travaillé les 13 premières, les 17 autres ne seront qu'une simple formalité.

Si vous connaissez des difficultés pour effectuer ce travail complémentaire, sachez que cette étude pianistique est issue du Cours 2 Piano N°29, et donc que vous y trouverez au besoin l'intégralité des 30 mesures de la partition… parmi bien d'autres choses également.

Enfin, pour progresser encore davantage dans la pratique de l'accompagnement au piano, jetez donc un œil à la vidéo suivante :

Vous pourrez également vous intéresser aux quelques ouvrages didactiques suivants :

COURS GRATUIT DU MOIS : Ostinato, phrasé et coordination au piano

Publié le 13/02/2014

Ce nouveau cours de piano gratuit va vous donner l'occasion de travailler en musique la coordination des mains sur le clavier.

Sans plus tarder, et afin de se faire un idée immédiate du travail proposé, commençons par la vidéo. Celle-ci vous permet non seulement d'entendre l'exemple tel qu'il doit être joué, mais aussi de voir en images le jeu spécifique des deux mains sur le clavier, les doigtés utilisés des deux côtés (même s'ils figurent aussi sur la partition) et l'indispensable coordination de l'ensemble…

Avouez que pour un exercice technique, on a déjà fait plus rébarbatif, non ?

Place à la partition maintenant, avec les 11 premières mesures de cette étude technico-musicale :

C'est un ostinato qui constitue ici le plat principal de ce menu relatif à la coordination. Il s'agit bien entendu du trait que joue ici la main droite, sans changer de notes... mais parfois en respirant, à l'aide de blanches et de noires. Commencez donc par travailler celui-ci séparément dans un premier temps afin de bien l'avoir à la fois dans les oreilles et sous les doigts !

Car c'est lorsque l’on essaie d’y ajouter la main gauche que les choses se compliquent. Rapidement ça devient la pagaille, car mine de rien, même avec un phrasé simple (c'est le cas ici), c’est toujours un défi de se placer en même temps que les notes supérieures. Et c'est bien là tout le problème de la coordination des mains au piano !

Le mieux est donc de jouer cet exemple note par note, à deux mains, afin de programmer les neurones... mais uniquement après avoir identifié les pépins de passage, les uns après les autres. Avec patience et application.

Il conviendra de jouer lentement au début, en veillant à ne jamais "accrocher". On pourra alors - et uniquement alors - accélérer le tempo. Progressivement. Par pas de 5 par exemple.

Comme vous l'avez sans doute remarqué, l'exemple enregistré en vidéo va bien au-delà des 11 mesures présentées sur la partition ci-dessus. Et c'est là la deuxième partie de cet exercice : relever les 13 qui restent ! En vous aidant de la vidéo, bien sûr… On n'a pas fait mieux pour apprendre à situer les notes, tant du point de vue mélodique que rythmique. Mais rassurez-vous quant au travail à faire, le principe développé initialement reste identique tout du long.

Si vous connaissez des difficultés pour effectuer ce travail complémentaire, sachez que cette petite étude est issue du Cours 2 Piano N°32, et donc que vous y trouverez au besoin l'intégralité de la partition (24 mesures)… parmi bien d'autres choses également.

Enfin, si en travaillant le présent exemple vous ressentez le besoin de donner un coup de pouce à votre technique au piano, jetez donc un œil à la vidéo suivante :

Vous pourrez également vous intéresser aux quelques ouvrages pleinement pédagogiques que voici :

COURS GRATUIT DU MOIS : Mélodie en intervalles au piano

Publié le 15/01/2014

Ce nouveau cours de piano gratuit va vous donner l'occasion de jouer une mélodie simple… mais tout en intervalles.

Allez… on commence tout de suite par la vidéo, avant même de présenter la partition ! Celle-ci a pour vocation de vous faire entendre l'exemple tel qu'il doit être joué - un avant goût de ce qui vous attend -, mais aussi vous permettre d'observer le jeu des deux mains sur le piano, et notamment le choix des doigtés pour la main droite… celle sur laquelle il faudra se concentrer.

On passe donc maintenant à la partition, avec les 7 premières mesures de cette petite étude musicale et pleinement pianistique :

Une mélodie est faite généralement d’un enchaînement de notes seules jouées successivement. On dira aussi monodique. Mais le clavier nous permet, comme un orchestre, d’ajouter une voix à cette mélodie, ou ce trait de piano. Et c'est précisément ce que nous allons faire ici.

Nous ajouterons donc à nos notes de départ (celles qui forment la mélodie) tout d'abord leurs tierces puis, pour changer, leurs sixtes. Afin de ne pas tout compliquer en même temps, la mélodie est volontairement très simple à la base, faite essentiellement de blanches, de blanches pointées et de soupirs.

La difficulté se situera donc au niveau des doigtés... alors utilisez ceux qui vous sont proposés sur la partition (et la vidéo) ou, s'ils ne vous conviennent pas, adaptez-les selon vos "mimines".

La basse, tenue par la main gauche, est pour sa part très “blues”. Très simple également, elle répète un même motif à base de noires d'un bout à l'autre de la partition.

Cet exercice, technique mais qui reste néanmoins parfaitement musical, sera salutaire pour votre expérience. Il évolue sur deux tonalités, avec touches blanches et bémols pour le fun. Inutile d’en faire trop pour comprendre le principe...  

Bref, ce petit cours gratuit est un véritable "3 en 1" : des intervalles, une ligne de blues et une approche technique de l’ensemble !

L'exemple enregistré en vidéo va au-delà des 7 mesures présentées sur la partition ci-dessus. A vous donc de trouver - et éventuellement même d'écrire - le reste de l'exemple en vous aidant de la vidéo. Le principe développé reste identique au-delà des 7 premières mesures et s'applique aussi, comme indiqué précédemment, à la sixte.

Si vous avez des difficultés dans cette démarche, sachez que cette étude pour piano est issue du Cours 2 Piano N°32, dans lequel vous pourrez découvrir l'intégralité de la partition… ainsi bien sûr que des tas d'autres morceaux, exemples et playbacks pour les pianistes de tous styles et tous niveaux.

Enfin, si, à l'image de cet exemple, vous ressentez le besoin de faire évoluer votre technique au clavier, intéressez-vous donc aussi à la vidéo suivante :

Et pourquoi ne pas jeter un œil également aux quelques ouvrages didactiques que voici :

Avez-vous téléchargé le cours de piano gratuit du mois ?
N'oubliez pas de télécharger le cours de piano gratuit du mois !