Blog guitare play-music.com

page 29

Partition de guitare de Cocaïne (Eric Clapton) en tablatures

Publié le 06/05/2013

Voici l'intro du fameux et légendaire tube de J-J. Cale, Cocaïne, repris magnifiquement par God lui-même, en la personne d'Eric Clapton.

Cet exemple archi-connu présente deux avantages principaux :

• Il est simplissime à jouer… et donc à la portée de tous !

• Il fait office d'intro, mais aussi de riff principal… il est donc utilisable tout au long du morceau.

Les deux mesures qui le composent sont jouées en boucle, quatre fois en tout pour assurer l'intro... et davantage si l'on veut embrayer sur le couplet.

Ici, rien de bien sorcier techniquement. On enchaîne des petits barrés sur les deux cordes centrales évoquant les accords (à deux sons) de E (Mi majeur) et D (Ré majeur).

On notera juste le petit hammer sur la deuxième partie du temps 4 de la première mesure qui, contrairement au reste du riff, devra être joué à la double croche.

Plus un riff est simple, comme ici, plus sa mise en place doit être impeccable. Veillez-y et notamment en respectant bien le hammer cité précédemment et le dernier accord qui dure 3 temps 1/2 (croche liée à la blanche pointée).

Avec ce riff, vous avez presque de quoi jouer le morceau entier puisque, à l'exception d'un break ici ou là, la guitare rythmique est assurée !

Aidez-vous au besoin de l'enregistrement original pour parfaire votre mise en place !

Il ne vous restera plus alors qu'à vous lancer dans l'étude du solo, qui est nettement plus coriace... mais vaut assurément le détour.

Pour découvrir d'autres riffs de cet acabit, consultez donc la méthode intitulée Les 100 meilleurs riffs de guitare qui en fourmille littéralement.

Et pour en savoir plus sur l'art du riff en lui-même, la méthode dédiée aux riffs de guitare comblera toutes vos attentes.

Plan de guitare hybride, avec pentatonique et sixte

Publié le 22/04/2013

Le précédent article abordait la rythmique, nous allons ici nous concentrer sur le jeu en solo à la guitare, et notamment l'ajout de la sixte dans un plan pentatonique.

Nous allons en effet nous pencher ici sur une gamme "hybride", que l’on pourrait aussi appeler "gamme rock" tant elle est utilisée dans le style. On va juste ajouter à notre bonne vieille gamme pentatonique (cinq notes) une nouvelle et sixième note pour lui donner une couleur supplémentaire.

A l'image de la gamme blues et de sa 5b, cette nouvelle note, que l'on appelle la "sixte" (6) ou la "treizième" (une octave plus haut), est considérée comme une note de passage. Il ne faudra donc pas s'arrêter dessus, sauf pour provoquer une tension volontaire.

Issu de cette gamme, voici un pur plan Rock bluesy débutant par un phrasé en Mi pentatonique, position 1. Durant la première mesure, la sixte n'apparaît qu'une fois, sur la première double croche du quatrième temps (rond grisé).

On retrouve cette même note à trois reprises dans la deuxième mesure, mais combinée avec une autre, façon "doubles notes".

On pourra aisément, comme ici sur la deuxième double du temps 1, lever cette note d'1/2 ton pour atteindre la note de la gamme pentatonique.

Dans la deuxième partie de la deuxième mesure, on reprend ce principe du jeu en doubles notes, combiné cette fois avec l'effet de glissé.

Ecoutez l'enregistrement correspondant à ce plan solo, joué à différents tempi afin de vous permettre de bien entendre l'effet produit par la sixte.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les gammes pentatoniques, et notamment les gammes pentatoniques hybrides à la guitare, consultez donc l'ouvrage dédié intégralement au sujet.

Et pour améliorer votre phrasé rock à la guitare, consultez la méthode sur la guitare rock qui vous y aidera grandement.

Syncopes & contretemps à la guitare

Publié le 08/04/2013

Ce petit cours de guitare va être l'occasion de travailler une notion de rythme qui pose pas de problème aux guitaristes en herbe : la syncope et le contretemps.

Rappelons tout d'abord ce qu'est la syncope. Il s'agit d'une note, ou d'un accord, comme dans l'exemple ci-dessous, commençant sur un temps faible (temps 2 et 4 d'une mesure à 4 temps) ou sur la partie faible du temps et qui se prolonge sur la partie forte du temps (1er et 3ème temps d'une mesure à 4 temps).

Le contretemps a exactement les mêmes caractéristiques que la syncope, à la différence que le son n'est pas prolongé.

L'exemple suivant, qui n'est autre qu'une simple rythmique Pop/Rock sur 2 accords (en l'occurrence A et B, c'est-à-dire La majeur et Si majeur) joués en barrés, va vous permettre d'interpréter à la fois des syncopes et des contretemps.

Côté main gauche (pour les droitiers), aucune difficulté… à partir du moment où l'on sait faire un barré. On a ici une seule et unique position qui se décale de deux cases sur le manche.

Vous pourrez ainsi mieux vous concentrer sur votre main droite (les gauchers n'auront qu'à inverser) qui alternera croches et doubles croches, syncopes et contretemps… avec un indispensable découpage rythmique à la double croche.

La syncope est présente à la fin des temps 1 et 3 des mesures 1 et 3 en La, alors que le contretemps fait son apparition sur tous les temps des mesures 2 et 4 en Si, tout d'abord à la croche puis à la double.

Ecoutez attentivement l'enregistrement correspondant à cette rythmique, joué à deux tempi différents afin de vous aider à bien la mettre en place progressivement.

Si vous avez du mal à articuler cet exemple, c'est sans doute parce vous ne maîtrisez pas totalement la technique de découpage rythmique à la double croche, indispensable ici. Travaillez-la au besoin avec le cours multimédia correspondant.

Ou alors, il vous faut travailler spécifiquement le rythme à la guitare pour bien comprendre ce qui vous est demandé dans cette rythmique de guitare pop/rock.

Avez-vous téléchargé le cours de guitare gratuit du mois ?