Blog guitare play-music.com

page 40

Riff de guitare rock en double stops

Publié le 04/06/2012

L'idée de ce petit cours de guitare est de vous présenter une technique résolument rock appelée "double stop".

Un double stop est un accord à deux sons qui permet d'enrichir considérablement des riffs de guitare, et notamment dans le style rock où il est omniprésent.

On le distingue du fameux power chord (accord de puissance) car il n'utilise pas l'intervalle de quinte, mais plutôt des intervalles de tierce, quarte et sixte.

L'exemple proposé ici met en valeur des double stops en quarte. Les plus simples à réaliser puisqu'il suffit d'un seul doigt de la main gauche positionné à cheval sur deux cordes adjacentes pour le faire sonner.

Mais le riff rock suivant va plus loin que cela. Il propose aussi des power chords sur les temps 2 des quatre mesures, un étouffé de la main droite (palm mute) sur les temps 1 des quatre mesures, ainsi qu'un petit motif en single note et hammers sur les temps 3 et 4 des mesures impaires.

Nos double stops font donc leur apparition sur les temps 3 et 4 des mesures paires, combinés soit à un hammer (mesure 2), soit à des glissés (mesure 4).

Un plan très complet, qu'il faudra décortiquer mesure par mesure, et pour lequel la vidéo vous sera sans doute d'un grand secours.

Si vous désirez travailler d'autres exemples du même genre, c'est-à-dire basés sur l'exploitation des double stops, consultez sans tarder la méthode dédiée à 100% à la guitare rock dont est extrait cet exemple !

Partition de guitare de Always on the run (Lenny Kravitz) en tablatures

Publié le 28/05/2012

Voici la fameuse intro du non moins fameux tube de Lenny Kravitz, Always on the run ! Un vrai régal à la guitare...

Un titre à la fois rock et funky... ce qui n'étonnera pas ceux qui connaissent les influences du bonhomme : Jimi Hendrix, Funkadelic, Prince...

Cette intro est constituée d'un riff de deux mesures qui tournent en boucle... et pas seulement durant l'intro d'ailleurs !

On notera tout d'abord le pick slide en guise d'anacrouse : le médiator vient gratter généreusement les cordes graves sur une bonne partie de leur longueur.

Puis le riff démarre avec un gros son bien rock et plein d'artifices en tout genre :
• Alternance entre notes frettées et cordes à vide (notamment celle de Mi grave),
• Palm mute (PM) sur certaines notes : on étouffe les cordes avec la paume de la main droite,
• Une note morte, un slide, une liaison et un vibrato... tout ça dans la première mesure !

La deuxième mesure reprend à l'identique les deux premiers temps de la première mesure mais finit sur un enchaînement de doubles croches avec quelques savoureuses liaisons pour terminer.

Et on met tout ça en boucle...

Comme d'habitude, travaillez mesure par mesure avant d'enchaîner les deux. Enfin, soyez exigeant avec vous-même : ici le moindre petit détail compte !

Pour travailler et découvrir d'autres riffs de guitare funk/rock, intéressez-vous donc de prêt à l'excellente méthode dédiée à la guitare funk, qui en regorge littéralement ! Ou encore à la vidéo consacrée exclusivement aux grooves & rythmiques funk à la guitare.

Intro et turnaround de la guitare blues

Publié le 21/05/2012

Le terme turnaround est presque indissociable du blues ! De quoi s'agit-il ? Eh bien c'est exactement ce que nous allons voir ici...

Un turnaround se situe au niveau des deux dernières mesures d’une grille de blues standard et sert surtout à «relancer la machine» ou tout simplement à revenir au début de la grille.

A ce titre, on peut dire qu'une intro peut également faire office de turnaround, et inversement. Les deux sont donc interchangeables... puisqu'ils débouchent dans les deux cas sur le début de la grille de blues.

Il existe évidemment de très nombreuses façons de jouer des turnarounds et il est bon d'en posséder plusieurs afin de varier vos fins de grilles et être capable de faire face à n'importe quelle situation.

Le turnaround que je vous propose ici enchaîne un plan solo extrait de la gamme de La blues, avec une petite succession d'accords par approche chromatique.

Rien de bien difficile, si ce n'est la petite accélération due à l'appoggiature au début du troisième temps de la première mesure, annonçant deux slides successifs suivis d'une liaison. On notera évidemment l'inévitable blue note sur la première croche du troisième temps !

Attention, c'est du blues, donc l'interprétation se doit d'être ternaire !

Comme vous l'avez sans doute compris, on est ici dans le cadre d'un blues en A... mais rien ne vous empêche de transposer ce plan dans d'autres tonalités ! Bien au contraire...

Profitez évidemment de l'enregistrement pour parfaire la mise en place de ce turnaround.

Pour enrichir votre vocabulaire de turnarounds, n'hésitez pas à consulter la méthode de plans blues pour la guitare qui lui réserve une bonne partie de son contenu ! Ou encore la vidéo consacrée spécifiquement aux turnarounds dans le cadre de la guitare chicago blues.

Avez-vous téléchargé le cours de guitare gratuit du mois ?