Blog guitare play-music.com

page 40

Intro et turnaround de la guitare blues

Publié le 21/05/2012

Le terme turnaround est presque indissociable du blues ! De quoi s'agit-il ? Eh bien c'est exactement ce que nous allons voir ici...

Un turnaround se situe au niveau des deux dernières mesures d’une grille de blues standard et sert surtout à «relancer la machine» ou tout simplement à revenir au début de la grille.

A ce titre, on peut dire qu'une intro peut également faire office de turnaround, et inversement. Les deux sont donc interchangeables... puisqu'ils débouchent dans les deux cas sur le début de la grille de blues.

Il existe évidemment de très nombreuses façons de jouer des turnarounds et il est bon d'en posséder plusieurs afin de varier vos fins de grilles et être capable de faire face à n'importe quelle situation.

Le turnaround que je vous propose ici enchaîne un plan solo extrait de la gamme de La blues, avec une petite succession d'accords par approche chromatique.

Rien de bien difficile, si ce n'est la petite accélération due à l'appoggiature au début du troisième temps de la première mesure, annonçant deux slides successifs suivis d'une liaison. On notera évidemment l'inévitable blue note sur la première croche du troisième temps !

Attention, c'est du blues, donc l'interprétation se doit d'être ternaire !

Comme vous l'avez sans doute compris, on est ici dans le cadre d'un blues en A... mais rien ne vous empêche de transposer ce plan dans d'autres tonalités ! Bien au contraire...

Profitez évidemment de l'enregistrement pour parfaire la mise en place de ce turnaround.

Pour enrichir votre vocabulaire de turnarounds, n'hésitez pas à consulter la méthode de plans blues pour la guitare qui lui réserve une bonne partie de son contenu ! Ou encore la vidéo consacrée spécifiquement aux turnarounds dans le cadre de la guitare chicago blues.

Plans solos au sein d'un riff de guitare rock

Publié le 14/05/2012

Nous allons étudier ici une pratique courante en rock : intercaler des plans solos dans des parties rythmiques, des riffs rock. 

L’intérêt est double : soit d’alléger une rythmique trop présente, soit d’y inclure un mouvement mélodique. Soit encore les deux, évidemment...

Le principe consiste donc à insérer dans un riff quelques notes de la tonalité dans laquelle on se trouve. Tout simplement !

Ainsi dans l’exemple ci-dessous, on combine l'accord 7/9# (accord favori de Jimi Hendrix !), avec quelques extraits de la gamme de Mi pentatonique (avec les cordes à vide). Notre petit plan solo mélange ainsi les positions I et II de Mi pentatonique.

Veillez à bien soignez la liaison au niveau des pull-offs, tant dans la première mesure que dans la seconde. Et bloquez bien les cordes pour jouer les notes mortes, qui font intégralement partie du riff.

Cet exemple est à jouer fort, avec un peu de distorsion, à un tempo médium, aux alentours de 92 à la noire.

Notez au passage que la mesure 2 ne dure que 3 temps, et non 4 comme la première. Cela ne devrait cependant pas trop vous gêner...

Ecoutez attentivement l'exemple, joué à trois vitesses différentes, pour mieux vous rendre compte du résultat. Et procédez à l'identique... c'est-à-dire en augmentant progressivement le tempo.

Pour en savoir davantage sur cette approche, et pouvoir la pratiquer en situation, consultez donc la méthode dédiée à la guitare rythmique ou encore celle qui traite des riffs du genre, dans le cadre de la guitare rock.

Et si vous préférez apprendre par l'image, n'hésitez pas à consulter la vidéo consacrée aux rythmiques et riffs rock à la guitare.

Partition de guitare de San Francisco (Maxime Le Forestier) en tablatures

Publié le 07/05/2012

C'est une maison bleue... ça vous dit quelque chose ? Le tube par excellence de Maxime Le Forestier, dont voici l'intro en tablatures.

Datant de 1971, le titre San Francisco arpente encore les ondes aujourd'hui... et constitue à ce titre un incontournable de la chanson française. Une guitare, une voix... et c'est bien suffisant ainsi !

Cette intro de 12 mesures, tirée d'une version "live", ne présente pas de grande difficulté mais il faudra cependant veillez à respecter les éléments suivants :

• La structure, avec répétitions et portes 1, 2 et 3.

• Les liaisons rythmiques très présentes tout au long des 12 mesures.

• Des liaisons mélodiques cette fois, et ce dès la première mesure. L'index reste en place alors que les autres doigts viennent effectuer un hammer-on au niveau des cases 3 et 4.

• Des positions d'accords pas toujours évidentes, notamment pour les plus débutants d'entre vous.

Donc, l'air de rien, pas mal de petites choses qui, mises bout à bout, peuvent un peu vous compliquer la vie ! Donc travaillez par groupes de deux mesures avant de chercher à enchaîner l'ensemble.

L'occasion nous sera probablement donnée d'aborder les parties correspondant aux couplet et refrain lors d'un prochain article, ou encore d'autres tubes de Maxime Le Forestier, tels que Mon frère, Né quelque part... pour ne citer qu'eux.

Si la guitare d'accompagnement, telle que la pratique Maxime Le Forestier, vous passionne, intéressez-vous donc à la vidéo dédiée à l'accompagnement et aux rythmiques à la guitare ou encore la méthode unplugged pour découvrir et pratiquer la guitare acoustique "en situation".

Enfin, pour vous exprimer sur des playbacks de qualité, jetez donc un œil au cours dédié spécialement à la guitare folk.

Avez-vous téléchargé le cours de guitare gratuit du mois ?