Blog guitare play-music.com

page 34

Arpège de base pour la guitare acoustique

Publié le 08/10/2012

Un petit arpège très basique, accessible au plus grand nombre, cela vous tente ? Alors prenez votre guitare acoustique et faites chauffer les doigts...

Rappelons en tout premier lieu que la technique des arpèges consiste à jouer les notes des accords, non pas simultanément, mais les unes après les autres. L'attaque des cordes peut se faire soit au médiator, soit aux doigts.

Dans notre exemple ci-dessous, nous avons choisi les doigts !

Dans la plupart des cas, le pouce (noté p) joue les cordes de Mi grave, La et Ré ; l'index (noté i) joue la corde de Sol, la majeur (noté m) la corde de Si et l'annulaire (noté a) la corde de Mi aigu.

Dans notre exemple, c'est exactement le doigté main droite qui sera utilisé, comme en attestent le petites lettres qui surplombent la partition.

La main gauche se contentera de doigter les accords normalement… et rien de plus ! Dans la mesure 3, en Mi mineur (Em), vous remarquerez qu'on ne joue que des cordes à vide… mais dans cette mesure, comme dans les autres, il sera conseillé de mettre tout de même les doigts en position (ici de Em), afin de rester dans l'action, dans le mouvement, tout au long de l'accompagnement.

Côté rythme, on ne peut pas faire plus simple puisqu'il n'y a ici que des croches. La difficulté sera donc de rester bien régulier dans les attaques, ce qui n'est pas toujours évident, surtout lorsque le tempo est lent.

Ecoutez l'enregistrement, joué à différentes vitesses, afin de vous imprégner de ce qu'il convient de faire pour faire sonner correctement cet arpège de base à la guitare.

Si vous débutez la guitare et que vous cherchez à jouer des accompagnements, en arpèges ou accords plaqués d'ailleurs, sachez que l'ouvrage dédié aux 50 accompagnements de guitare pour débutants vous sera d'une aide précieuse ! Le cours multimédia, intitulé Mes premiers accompagnements en arpèges vous permettra aussi de travailler des exemples tels que celui proposé ici sur des playbacks adaptés.

Partition de guitare de I'm a man (Bo Diddley) en tablatures

Publié le 01/10/2012

Qui ne connaît pas ce morceau mythique, I'm a man, que l'on doit au bluesman Bo Diddley et sa fameuse guitare rectangulaire ?

Voici donc la première version mythique, proposée ici en Mi, mais que l'on retrouve aussi assez fréquemment jouée en Sol.

Le riff est clairement abordable par tous, y compris les plus débutants ! Quelques portions d'accords de E (Mi majeur), A (La majeur) et G (Sol majeur)... et c'est tout !

Comme l'indique le symbole en haut de la partition, l'ensemble est à jouer ternaire, ce qui ne devrait pas vraiment vous compliquer la tâche.

Avec ce seul riff, vous tiendrez durant toute la chanson. Comme quoi il n'est pas toujours utile, surtout en musique, d'en faire trop. Quelques accords mis en boucle qui viennent ponctuer la partie de chant, et l'affaire est faite !

Profitez-en justement pour chanter ce morceau en vous accompagnant à la guitare... c'est comme ça que c'est bon !

Enfin, sachez que s'il vous vient l'envie (ou le besoin, selon votre voix) de jouer ce riff en Sol (ou autre tonalité), il conviendra d'utiliser les portions d'accords barrés majeurs correspondants (G, C et Bb en Sol).

Si vous souhaitez jouer d'autres riffs de guitare, que ce soit d'ailleurs dans le style blues ou rock, procurez-vous sans tarder les 100 meilleurs riffs de guitare dont le titre est particulièrement évocateur.

Intro d'un blues en Mi à la guitare

Publié le 24/09/2012

L'introduction d'un morceau de musique, et notamment d'un blues à la guitare, est tout à fait fondamentale. Elle peut à elle seule donner envie de poursuivre l'écoute... ou non.

En d'autres termes, il convient de ne pas rater son entrée si l'on veut attirer l'attention du public (aussi restreint soit-il !).

Pour cela, vous trouverez ci-dessous un bon exemple d'intro blues à la guitare, notamment dans le cadre d'un blues en Mi.

Ici, les cordes à vide sont très présentes... ce qui est logique puisque l'on est en Mi ! On commence par un petit accord de quinte, doublé, suivi d'une descente chromatique en triolets. La mesure suivante est marquée par l'accord de B7 (5ème degré) auquel on accède chromatiquement via le C7 placé une case plus loin, lui-même obtenu après un glissé. On reprend alors notre petit mouvement chromatique permettant de retomber sur l'accord de E7, c'est-à-dire le début de notre grille...

Rien de très compliqué, d'autant que le tempo n'est pas endiablé, mais il faudra être bien propre dans l'exécution et jouer l'ensemble ternaire, comme l'indique le symbole en haut de la partition.

Notez au passage qu'une intro telle que celle-ci peut également faire office de turnaround... puisque ces deux mesures correspondent aux deux dernières mesures d'une grille de blues standard en Mi.

Et son enregistrement :

Il est bon de mémoriser des intros de blues (qui font donc aussi office de turnaround) telles que celle-ci afin d'en avoir toujours "sous la main".

Pour tout savoir sur le blues, et notamment pouvoir créer vos propres intros ou turnarounds, consultez sans tarder l'excellente méthode intitulée Le blues en kit, qui détaille fort bien cet aspect du blues à la guitare. Et si vous souhaitez enrichir votre vocabulaire blues avec des tas de nouvelles intros, consultez l'ouvrage 200 plans blues pour la guitare en 3D qui en regorge.

Avez-vous téléchargé le cours de guitare gratuit du mois ?