Blog guitare play-music.com

page 32

Rythmique de guitare rock syncopée

Publié le 31/12/2012

Cet article a pour vocation de mettre en avant la notion de syncope à la guitare dans le cadre de la rythmique rock.

Si traditionnellement la musique rock s'appuie sur les temps, son approche rythmique a largement évoluée au cours des dernières décennies, et notamment grâce à l'utilisation de la syncope.

La définition de la syncope se traduit par une note commençant sur un temps faible (temps 2 et 4 d'une mesure à 4 temps) ou sur la partie faible du temps et qui se prolonge sur la partie forte du temps suivant (1er et 3ème temps d'une mesure à 4 temps). 

Ainsi, la syncope est particulièrement bien mise en évidence à la fin des trois premières mesures de l’exemple ci-dessous.

Profitez-en pour vous familiariser avec un accord résolument rock, l’accord sus4, ici en Mi, puis en Ré. Cet accord a la particularité de n'être ni majeur ni mineur puisqu'il est dénué de tierce, celle-ci étant remplacée par la quarte.

Pour vous familiariser avec la syncope dans le cadre d'une rythmique rock, mais aussi l'accord sus4, écoutez donc l'enregistrement correspondant, joué à trois tempi différents :

Si les rythmes syncopés sont chers au grandissime Keith Richard (The Rolling Stones), bien d’autres guitaristes de rock ou de pop en usent, voire en abusent, également. Alors pourquoi pas vous ?

Pour développer ce travail spécifique, intéressez-vous donc à la méthode de guitare rythmique qui aborde ce sujet, au même titre que le travail des contretemps.

Enfin, vous trouverez des tas de rythmiques "dans l'esprit" dans les différentes méthodes de guitare que sont : La guitare rock en 3D, La guitare rythmique hard & métal en 3D, ou encore La guitare rock.

Travail rythmique du shuffle à la guitare

Publié le 17/12/2012

Notre blog de guitare se met ici au service du rythme… et plus précisément du fameux rythme shuffle, bien connu de tous les guitaristes !

Le rythme shuffle est en effet très présent dans les musiques blues et dérivés, que ce soit à la guitare ou sur un autre instrument d'ailleurs.

Le shuffle est une formule rythmique dérivée du triolet de croches, qui consiste à lier les 2 premières croches, qui vont donc former une noire, puis à jouer la 3ème croche.

En d'autres termes, notre temps est toujours divisé en trois parties égales, comme un triolet de croches, mais on ne jouera que la première croche (durant les 2/3 du temps) et la troisième sur le 1/3 restant.

Pour simplifier l'écriture du shuffle, il est d'usage d'indiquer les croches de manière binaire et, au-dessus de la partition, d'indiquer la formule rythmique (écrite ci-dessous) où l'on voit 2 croches = 1 noire et 1 croche d'un triolet de croches. Cela signifie que les croches (binaires) sont à interpréter, donc à jouer, de manière ternaire.

L'exemple ci-dessous met en valeur la formule rythmique que nous venons de décrire. Veillez donc à bien jouer les croches de manière ternaire, comme indiqué par le symbole placé en haut et à gauche de la partition. Mais aussi à bien respecter le sens des coups de médiator !

Pour vous familiariser avec cette pulsation ternaire, écoutez donc l'enregistrement audio, joué à deux vitesses différentes :

Pour en savoir plus sur le sujet, la méthode dédiée à la guitare rythmique vous en dira davantage sur ce rythme si important, et vous permettra de le travailler en situation, sur des playbacks adaptés.

Bien entendu, la méthode intitulée Le blues en kit exploite également ce rythme d'un bout à l'autre et vous permettra donc aussi de parfaire vos connaissances dans le domaine.

Partition de guitare de Long train runnin' (Doobie Brothers) en tablatures

Publié le 03/12/2012

Il est tout simplement impossible que vous ne connaissiez pas ce morceau mythique. Alors même si son titre ne vous dit rien, prenez donc le train en route...

Long train runnin' est effectivement le grand tube des Doobie Brothers… dont la guitare rythmique fait encore recette aujourd'hui auprès de la très grande majorité des apprentis guitaristes.

Voici donc le motif d'intro… qui constitue d'ailleurs la base rythmique de l'ensemble du morceau.

Cette partie rythmique est construite sur l'accord de Gm7 avec ses fameux "hammers" à l'intérieur de l'accord. Ce sont d'ailleurs ces liaisons ascendantes qui font toute la différence… essayez sans et vous comprendrez !

L'autre spécificité réside dans l'omniprésence des notes étouffées que vous obtiendrez en soulevant légèrement les doigts de la main gauche, tout en les gardant au contact des cordes.

Enfin, le respect du placement rythmique fera également toute la différence entre une interprétation réussie et une adaptation approximative ! Soyez donc très exigeant avec vous-même sur ce point si vous voulez que "ça sonne" vraiment. Entre les formules "double/croche/double", "double/double/croche" et "double croche/croche pointée"… il y a de quoi faire.

Pour vous aider, écoutez évidemment l'original. Si vous n'avez pas l'enregistrement dans votre discothèque personnelle (ce qui serait un tort !), vous trouverez assurément votre bonheur sur internet.

Vous remarquerez également que cette intro commence par une anacrouse, en l'occurrence ici deux doubles croches en son étouffé qui lancent le tout...

Si vous avez des difficultés dans la mise en place rythmique de cet exemple, vous pouvez travailler cet aspect des choses avec le cours multimédia dédié au découpage rythmique à la double croche.

Enfin, pour découvrir d'autres rythmiques en accords plutôt funky comme celle-ci, intéressez-vous à l'excellente méthode intitulée La guitare funk en 3D qui vous fera groover sans fin.

Avez-vous téléchargé le cours de guitare gratuit du mois ?